Loading...
Après avoir passé près de 48h en garde à vue le journaliste Gaspard Glanz a été déféré au TGI de Paris pour comparaître devant un juge. Lundi 22 avril un rassemblement de soutien a été organisé devant le commissariat du 12e où il était retenu. 
Interpellé lors de l'acte 23 des gilets jaunes, il a été maintenu en détention alors que le dossier est vide. La justice lui reproche un outrage à agent ainsi que la participation à un groupement en vue de commettre des dégradations. Ces accusations aberrantes témoignent d'une volonté de criminaliser la presse indépendante qui montre les violences policières. 

Comments

Leave a Reply